Les Vincentiens du monde entier se réjuissent de la canonisasion de ‘Sainte-Dulce des Pauvres’

Date de publication: 17 octobre 2019

Dimanche prochain, le 13 octobre, sur la Place Saint-Pierre, le pape François canonisera cinq nouveaux saints, dont la bienheureuse ‘Dulce des Pauvres’, la première sainte née au Brésil. La Société de Saint-Vincent-de-Paul du monde entier se réjouit de cette nouvelle.

‘Sainte-Dulce des Pauvres’ est un exemple de sainteté et de charité. Sa vie a été la prevue que la sainteté se resume à une charité pleinement vécue. Elle s’est efforcée d’aimer Dieu de tout son coeur et de toute son âme et son prochain comme elle-même. Sa vie exemplaire a illuminé la vie de nombreuses personnes.

‘Sainte-Dulce’ était une personne sensible à la souffrance des pauvres. Malgré sa santé fragile, elle a souffert avec les malades, tout en laissant derrière elle ses propres souffrances, et en mettant au premier plan la douleur de ceux qui venaient lui demander de l’aide. Dieu lui a donné un coeur courageux pour s’engager avec les entreprises privées et les pouvoirs publics, cherchant à obtenir les ressources nécessaires pour mener à bien une myriade d’oeuvres sociales.

L’une de ses citations est essentielle pour nous tous en tant que Vincentiens: « Il n’y a pas de plus grande joie en ce monde que de s’abadonner de tout coeur à Dieu, de Le servir dans la personne de celui qui souffre le plus ». Son héritage est remarquable et nous inspire à aller de l’avant sur le chemin de la Charité.

« ‘Dulce des Pauvres’ ressemble beaucoup à Saint Vincent de Paul en ce qui concerne la sainteté, la charité et l’amour pour les enfants pauvres, malades et abandonnés. Que de nombreuses Conférences Vincentiennes dans le monde adoptent le nom de ‘Sainte-Dulce des Pauvres’. Le Conseil general est plus qu’heureux d’accueillir des Conférences portant son nom. », a déclaré le Président général, notre confrère Renato Lima de Oliveira.

Outre ‘Dulce des Pauvres’, d’autres personnages seront canonisés lors de la même cérémonie: John Henry Newman (cardinal, fondateur de l’Oratoire Saint-Philippe-Neri en Angleterre); Giuseppina Vannini (fondatrice des Filles de Saint Camillus); Maria Teresa Chiramel Mankidiyan (fondatrice de la Congrégation de la Sainte Famille) et Margherita Bays (membre du Tiers-Ordre de Saint François).

 

Un bref aperçu historique…

‘Dulce des Pauvres’ (María Rita de Souza Brito Lopes Pontes) est née à Salvador de Bahia (Brésil), le 26 mai 1914. En 1933, elle a commencé sa nouvelle vie chez les soeurs missionnaires de l’Immaculée Conception de la Mère de Dieu, dans l’état voisin de Sergipe (Brésil). La même année, elle a fait ses voeux et pris le nom de ‘Dulce’ en mémoire de sa mère. En 1935, Soeur Dulce a commencé son oeuvre caritative auprès de la population démunie de Bahia, en créant des abris, des hôpitaux et des foyers d’accueil, et en mettant en oeuvre de nombreux autres projets sociaux.

Aujourd’hui, l’association des oeuvres sociales fondée par ‘Sainte-Dulce de Pauvres’ aide environ 2 000 personnes par jour. Le gouvernement brésilien et le Royaume de Suède ont reconnu son oeuvre caritative, et elle a donc été présentée pour le Prix Nobel de la paix en 1988. Soeur Dulce est décédée le 13 mars 1992, à l’âge de 77 ans. Le Vatican a reconnu deux miracles ouvrant la voie à la canonisation de la Bienhereuse Dulce. Soeur Dulce a été surnommée le ‘Bon Ange de Bahia’ et ‘Mère Teresa d’Amérique latine’. Prions ensemble.

 

Partager sur

Newsletter

Retrouvez toute l'actualité du Conseil Général et de la SSVP à travers le monde en vous abonnant à Ozanam Network, la newsletter du CGI, éditée en 4 langues (Français, Anglais, Espagnol, Portugais)

Je m'abonne

Lectures spirituelles

Lectures hebdomadaires, réflexions et témoignages pour approfondir sa spiritualité

Lire

Lire également

Plus d'actualités