Première édition des Ateliers Internationaux sur la Formation et les Projets Spéciaux SSVP, tenus à Madrid-Espagne le 2 et 3 Novembre 2018

Date de publication: 21 novembre 2018

Les 2 et 3 Novembre, s’est déroulée à Madrid, Espagne, la première édition de ces Ateliers organisés par leurs responsables, la Vice-présidente internationale pour la Formation, la consœur María Luisa Téllez, et le Vice-président International pour les Projets Spéciaux, le confrère Maurice Yeung. Les 12 délégués territoriaux chargés de chacune des zones stratégiques de Projets Spéciaux et de la Formation y étaient aussi convoqués. L’événement a compté avec la présence des membres du Bureau, ainsi que du Président Général International, Renato Lima de Oliveira, qui a clôturé l’événement.

Le lieu choisi a été le Centre de La Salle Arlep, à Madrid. Après la bienvenue du Président National de la SSVP d’Espagne, ont eu lieu les débats et les propositions. Cette première édition des ateliers a été organisée afin que les participants, plus de 40 confrères venant de tous les continents, ainsi que d’autres confrères invités, aient le temps de se réunir selon leur zone de service dans la SSVP : Formation ou Projets Spéciaux et aussi d’assister ensemble le dernier jour à la présentation de notre PGI « Vision d’avenir du Conseil Général ».

L’intervention de notre confrère Renato Lima de Oliveira a été très enrichissante, définissant les buts fixés par le CGI au cours de son mandat, l’élaboration du Plan Stratégique de la SSVP, les objectifs atteints et les attentes pour le futur afin de porter notre Institution bien-aimée, avec le soutien et l’engagement de tous les confrères, sur le chemin de la sainteté et du service aux plus démunis. Ceci est l’objectif que les fondateurs de la SSVP s`étaient fixé ; c’est héritage et le patrimoine dont nous devons prendre soin.

Le Président Général a remercié tous les participants pour leur responsabilité dans l’accomplissement du poste de service international et pour leur engagement envers la SSVP.

Parmi les commentaires du PGI, nous soulignons :

  • Canonisation : Il a mentionné les progrès de la Commission pour la Canonisation du Bienheureux Frédéric Ozanam, qui est sur la bonne voie.
  • SSVP Plus : Le dernier pays à rejoindre le réseau de charité de la SSVP est Chypre, nous sommes 154 maintenant. L’incorporation était due à la SSVP du Liban, et il a fait une mention spéciale à la consœur Ella Bitar.
  • Jeunesse : Il a signalé le développement d’initiatives pour les jeunes, comme les II Journées Internationales de la Jeunesse SSVP à Salamanque, Espagne, et la décision de célébrer la Journée Internationale de la Jeunesse Vincentienne le jour de la fête du Bienheureux Pier Giorgio Frassati, le 4 juillet, en organisant ce jour-là une collecte pour stimuler les projets de la jeunesse vincentienne afin d’augmenter les Conférences de jeunes et de faire des échanges pour promouvoir la Formation.
  • Formation : Formation : Il a résumé les progrès dans le domaine de la Formation, avec de nouveaux sujets, livres et documents. On a annoncé des propositions pour améliorer la recherche d’informations et pour traduire l’héritage d’Ozanam, afin que les confrères en aient une plus grande et meilleure connaissance.
  • Communication : Il a annoncé le développement du domaine communication, entre autres, avec un engagement envers les nouvelles technologies, la modernisation du site et du Bulletin Ozanam Network, et la prévision de faire une nouvelle vidéo institutionnelle.
  • Années thématiques : Il a mis en valeur l’initiative des années thématiques dédiées aux 7 fondateurs de la SSVP, qui se traduisent par une meilleure connaissance d’eux et, en même temps, une meilleure compréhension de l’esprit et l’atmosphère qui a donné naissance à la Première Conférence, en reconnaissant le travail de la Commission Historique du CGI. L’année 2019 sera consacrée à Paul Lamache et 2020 à Félix Clavé.

Pour conclure, notre Président Renato Lima, a annoncé à la grande joie de tout le monde que, grâce à ce concours, un confrère brésilien a découvert après 185 ans, une gravure de Félix Clavé, pouvant ainsi compléter la galerie d’images de nos fondateurs.

Ci-après, nous présentons les rapports de ces Ateliers et leurs conclusions, préparés par la Vice-présidente internationale pour la Formation, la consœur María Luisa Téllez et par le Vice-Président International pour les Projets Spéciaux, le confrère Maurice Yeung.

Rapport et conclusions de l’Atelier de Formation

Réunis à Madrid les 12 délégués territoriaux pour la Formation nommés par le Conseil Général International ainsi que la Vice-présidente pour la Formation, María Luisa Téllez et la 1ère Vice-présidente-Générale internationale Adjointe, Carmela Addante.

Dans la matinée du 2 Novembre, la Vice-présidente pour la Formation, par le biais de deux présentations, a défini les objectifs et les fonctions des délégués, et a expliqué la raison des thèmes de formation qui ont été développés et qui sont disponibles sur le site officiel : www.ssvpglobal.org

Ensuite, ce fut le tour des délégués d’expliquer les plans de formation existant dans les pays qu’ils représentent. Ces explications ont été très enrichissantes pour connaître le chemin que suit la Formation.

Notre consœur Carmela Addante, 1ère Vice-présidente Générale Internationale Adjointe a formé 3 groupes linguistiques pour débattre les différents thèmes à aborder : Spiritualité, Jeunesse, Histoire et Outils de formation.

La consœur Marisa Téllez a exposé les conclusions et souligné comme point fondamental l’importance de la coordination des délégués présents avec les Vice-présidents Territoriaux Internationaux.

Spiritualité : Les participants ont réaffirmé l’importance de la spiritualité pour la mission de la SSVP. Une spiritualité incarnée, dans laquelle nous devons donner de la même façon un espace à Dieu et aux personnes dans le besoin ; un espace symétrique d’homme à homme, d’égal à égal.

En outre, il est essentiel de mieux connaître la spiritualité des fondateurs de la SSVP au XIXe siècle.

Parfois, nous avons des problèmes entre Vincentiens parce qu’il n’existe pas une communauté fraternelle, comme il se doit au sein de la SSVP, et cela est dû à l’absence de spiritualité et à ne pas suivre la Doctrine Chrétienne. Nous devons pratiquer davantage les vertus vincentienne et cultiver la joie, la simplicité et l’audace.

Nous devons accorder une place primordiale à la prière et à la contemplation, en tenant compte et en célébrant les festivités vincentiennes.

Jeunesse : Dans certains endroits, les jeunes ont des difficultés pour s’intégrer dans la SSVP. Il a été signalé que cela peut être dû au modèle de société dans lequel nous vivons, une société avec moins de valeurs, moins d’engagement, plus laïque, plus consumériste et matérialiste, une société de pouvoir, où les salaires sont précaires et malgré tout la plus grande valeur est d’avoir, plutôt que d’être.

D’autre part, ce modèle de société crée l’insatisfaction dans une partie de la jeunesse plus repliée sur soi-même, plus vulnérables à la toxicomanie, à l’alcoolisme, à la ludopathie et à d’autres nombreuses formes négatives. Notre devoir envers ces jeunes est de pouvoir servir d’exemple et être le reflet d’une autre façon de vivre axée autour du service à son prochain et d’une attitude joyeuse et positive.

Histoire : Tous les participants sont d’accord sur le fait qu’il y a une grande ignorance sur l’histoire biographique de la SSVP et sur sa spiritualité, bien qu’il y ait un accès facile à l’abondante documentation disponible. La Formation devrait nous fournir des données et l’histoire de nos fondateurs, mais aussi des personnes qui se trouvaient proches de la Fondation de la SSVP, de notre Saint patron Saint Vincent de Paul et de sœur Rosalie Rendu, F.C.

Cette méconnaissance de l’histoire, de sa spiritualité et de sa Règle ouvre la porte à des situations qui peuvent aller jusqu’à introduire des personnes et même des Conférences qui ne sont pas en ligne avec l’esprit originel de la SSVP.

Afin de faire parvenir la formation à tous, nous devons compter sur les médias audiovisuels, appropriés aux différentes étapes de la vie (enfance, jeunesse, adultes), par le biais de vidéos, livres graphiques et documents.

Outils : On a examiné plusieurs problèmes au sein de la SSVP qui sont causés par sa nature internationale : différentes langues, différentes cultures, différents systèmes politiques. Mais au-dessus de ces difficultés, il est recommandable de désigner un délégué pour la Formation dans chaque pays, d’avoir prévu un budget pour investir dans la formation, et de renforcer le besoin de tous les confrères de se recycler au niveau de la formation. Aussi, il faut promouvoir les traductions et la lecture des textes plus intéressants concernant les Conférences rédigés par nos fondateurs et autres, ainsi que promouvoir la connaissance des documents de base qui régissent la SSVP, pour leur l’application correcte et uniforme.

Il est essentiel dans les plans de formation de savoir motiver celui qui en a besoin, sans oublier que notre exemple en tant que vincentien, est essentiel pour transmettre et inculquer l’amour pour notre chère Société.

On a aussi mentionné un aspect que nous avons un peu oublié ; c’est que, à partir de la Formation, nous devons nous efforcer davantage pour connaître et faire connaître la pensée d’Ozanam sur la justice sociale et la défense des plus faibles, ce qui est un domaine plus technique, que nous avons moins approfondi. Les confrères de la SSVP doivent donc être bien préparés pour participer et répandre davantage les principes de la Doctrine Sociale de l’Église, dont Frédéric Ozanam est le précurseur. Selon les termes d’Ozanam, « la charité ne suffit pas. Elle soigne les blessures, mais ne détient pas les coups qui les produisent. Il y a une immense classe sociale pauvre qui ne veut pas d’aumônes, mais des institutions. »

Rapport et conclusions de l’Atelier de Projets Spéciaux

Le Vice-président international pour les Projets Spéciaux, le confrère Maurice Yeung, a souligné dans son discours d’ouverture que les équipes de travail sont vraiment nécessaires. Les délégués territoriaux sont une équipe en soi, et font aussi partie des équipes dirigées par les Vice-présidents Territoriaux Internationaux (les VPTI) des régions correspondantes, c’est pourquoi il est essentiel de se coordonner avec eux.

Dans cet atelier de formation, ont eu lieu plusieurs présentations du confrère Joseph Makwinja, 2nd Vice-président général adjoint, du confrère Maurice et de Bruno Fabre, employé du CGI pour la CIAD, qui a parlé sur des thèmes d’intérêt pour les délégués territoriaux, y compris les « termes de référence », « les projets SSVP Plus », « les projets CIAD » et « la gestion de projets ».

Outre les présentations, on a également partagé des expériences portant sur divers aspects, comme la création de nouvelles Conférences au Libéria, projets CIAD au Népal, projets au niveau des pays, comme c’était le cas en Soudan du Sud, etc..

Après les présentations, les délégués territoriaux ont participé activement aux débats et à l’échange de points de vue. Cela a été très enrichissant et, en même temps, très utile pour mieux définir les fonctions dont ils sont chargés et pour obtenir les connaissances nécessaires sur les projets du CGI, ainsi que pour mettre leur vision en ligne avec la réalisation de leurs objectifs.

À la fin de ces ateliers, les délégués territoriaux ont évalué leur capacité pour faire avancer leurs travaux. Ils ont convenu de collaborer pour redéfinir et mettre à jour les « termes de référence ». Ils ont été aussi chargé de rassembler le « manuel des politiques et procédures » pour les délégués et le « manuel du projet » (en distinguant les projets de SSVP Plus de ceux de la CIAD) en 3 mois et 6 mois respectivement.

Le confrère Maurice Yeung a aussi demandé à tous les Délégués Territoriaux de rédiger leurs plans d’action pour les mois à venir, en coordination avec les respectifs Vice-présidents Territoriaux Internationaux de la SSVP (VPTI).

 

DISCOURS DE BIENVENUE AUX RESPONSABLES ET AUX DÉLÉGUÉS INTERNATIONAUX POUR LA FORMATION ET LES PROJETS SPÉCIAUX

Bonjour à tous :

Je voudrais d’abord me présenter, je m’appelle Juan Manuel Buergo, et je suis le Président National de la SSVP en Espagne ; beaucoup d’entre vous me connaissent déjà pour avoir participé à d’autres réunions.

En premier lieu, je tiens à vous remercier pour votre séjour et à vous souhaiter la bienvenue en Espagne au nom de tous les vincentiens espagnols. C’est ici à Madrid, la capitale, où nous allons tenir cette rencontre internationale des dirigeants et délégués territoriaux internationaux pour la Formation et les Projets Spéciaux que nous espérons sera très productive. Pour la SSVP d’Espagne c’est une joie immense de vous accueillir pour cette réunion si importante pour l’avenir et la croissance de la SSVP.

Comme vous savez, l’objectif principal est d’unifier les connaissances, analyser la situation actuelle de chaque domaine et proposer des projets et des améliorations pour le futur. Mais il y a aussi d’autres objectifs, qui consistent à nous connaître plus et mieux, pour continuer à tisser le réseau de charité qui encercle le monde, le premier vers les personnes les plus démunies et le second, entre nous.

Dans de récentes déclarations pour cette rencontre, notre Président International, Renato Lima, nous souhaite beaucoup de succès et il souhaite que les délégués territoriaux puissent retourner chez eux avec beaucoup de motivation, remplis de nouvelles idées, encouragés et de plus en plus engagés avec la croissance de la SSVP, tant en qualité qu’en quantité. En fin de compte, essayer, avec notre petit grain de sable, d’améliorer le monde et, par conséquent, nous-mêmes, en faisant le bien et en portant le message de l’Évangile à travers notre exemple, comme l’avait fait notre patron, Saint Vincent de Paul et nos fondateurs, à tous ceux qui en aient besoin.

Une des clés c’est la motivation ! Le long de ces quelques journées, nous ne pourrons pas apprendre une recette spécifique sur comment mieux former, comment améliorer les projets. Mais nous allons nous connaître davantage, nous allons nous aimer plus, nous saurons que nous ne sommes pas seuls, nous allons sentir que nous faisons partie d’un réseau de charité et que nous devons faire le premier pas, stimuler, parce que nous avons un important engagement avec notre Société bien-aimée, et c’est seulement ça qui nous fera être des leaders serviteurs, pour la plus grande gloire de Dieu.

La motivation arrive quand nous tombons amoureux de ce que nous faisons, quand nous sommes émus en mettant en pratique le message vincentien en voyant le Christ dans celui qui est dans le besoin, quand nous sentons l’enthousiasme comme les jeunes dirigés par Frédéric pour lutter contre la pauvreté et promouvoir la justice sociale, lorsque nous sentons le désir d’apprendre et nous améliorer afin d’être fidèles à nos principes fondateurs et préserver notre patrimoine.

C’est ainsi que nous devons le mettre en pratique, parce que les premiers fondateurs avaient un règlement, des principes, des lettres circulaires, mais ils n’avaient pas de plans de formation ou de projets spéciaux ; ils se réunissaient comme nous le faisons aujourd’hui et ils voyageaient pour se connaître et pour fonder de nouvelles Conférences. Ils enseignaient la pratique de la charité par l’exemple, et de cette manière ils se sont répandus rapidement dans le monde entier. L’Abbé Noirot disait à Ozanam : « On ne connaît bien une chose que si nous nous sommes intéressés à elle, si nous l’avons apprise par nous-mêmes ».

Rien d’autre, mes chers confrères, si ce n’est que, le long de ces jours, nous aurons un peu de tout, prière, conférences, débats, divertissement et beaucoup de fraternité, qui est l’ingrédient qui plaisait le plus à notre fondateur. À Pisa, quand il était déjà blessé de mort, il écrivait : « Des larmes de joie me viennent aux yeux quand, étant si loin, je rencontre notre petite famille, toujours infime par l’obscurité de ses œuvres, mais grande par la bénédiction de Dieu. Malgré les différentes langues, ils se serrent toujours la main de la même façon, et il y a entre eux la même cordialité fraternelle ; nous pouvons nous reconnaître par le même signe que les premiers chrétiens : ’regardez comme ils s’aiment !’ »

Toute l’équipe de la SSVP d’Espagne et moi-même restons à votre disposition pour tout ce dont vous pourriez avoir besoin.

Mes fraternelles salutations en Saint Vincent, Frédéric et que la Vierge Immaculée, notre Sainte Patronne, nous guide dans cette rencontre.

Madrid, le 2 Novembre 2018

Juan Manuel Buergo

XII Président National SSVP d’Espagne

Partager sur

Newsletter

Retrouvez toute l'actualité du Conseil Général et de la SSVP à travers le monde en vous abonnant à Ozanam Network, la newsletter du CGI, éditée en 4 langues (Français, Anglais, Espagnol, Portugais)

Je m'abonne

Lectures spirituelles

Lectures hebdomadaires, réflexions et témoignages pour approfondir sa spiritualité

Lire

Lire également

Plus d'actualités