Passion et enthousiasme pour le travail vincentien

Date de publication: 19 mars 2020

Lorsqu’on participe pour la première fois à une réunion vincentienne, on en ressent déjà les effets positifs. Ensuite, quand on commence la visite à domicile, c’est « le coup de foudre ». C’est de cette manière que nous avons tous connu le charisme et les principes de fonctionnement propres à la Société de Saint-Vincent-de-Paul. Nous pouvons affirmer catégoriquement que, de la date de notre première visite– dont tous les confrères se souviennent, j’en suis sûr – à ce jour, nous sommes passionnés par notre travail vincentien et enthousiasmés par cette œuvre d’inspiration divine.
Parmi les nombreux facteurs qui nous poussent à choisir le mouvement vincentien plutôt qu’une autre activité ou équipe pastorale au sein de l’Église catholique, citons cinq éléments clés qui nous ont séduits et enthousiasmés : le service du prochain, l’ambiance familiale de la Conférence, notre croissance spirituelle en tant que chrétiens, la pratique de l’évangélisation et de la foi, et la construction d’une société plus juste et plus égalitaire. Ces raisons se suffisent déjà à elles-mêmes pour expliquer tant de dévouement et d’estime envers la Société de Saint-Vincent-de-Paul.
La valeur du service envers le prochain a été notre première motivation pour devenir vincentiens. À notre époque où les gens semblent centrés sur eux-mêmes, la charité envers le prochain souffrant tient presque du miracle. Les pauvres nous reçoivent chez eux, nous embrassent et partagent leur peines avec nous. N’est-ce pas incroyable ? Nous entrons dans la maison de personnes inconnues qui nous récompensent par leur amour et leur affection. Ainsi, la charité envers le pauvre est ce qui motive le vincentien et remplit son cœur de joie. Comment ne pas se passionner pour cette œuvre ! 

Le deuxième élément est lié à la Conférence, qui est une famille. En son sein nous rencontrons de vrais amis, fidèles, loyaux et en parfaite harmonie avec nos valeurs : les vertus vincentiennes, le désir de transformer le monde et la volonté de toujours atteindre notre but. Comment rester indifférent à tant de motivation, d’amitié et de complicité ? Impossible de ne pas se passionner pour la Conférence et de ne pas être heureux avec chaque confrère, car chacun d’entre eux nous apporte tant.

Le troisième aspect qui nous fascine dans la Société de Saint-Vincent-de-Paul est la possibilité que Dieu nous donne de croître dans les domaines spirituel, personnel, et même professionnel. C’est un honneur et un privilège d’être vincentien, de participer aux évènements religieux et de devenir une personne meilleure, un père meilleur, un fils meilleur, un époux meilleur. Grâce à l’élévation spirituelle à laquelle nous parvenons, d’autres talents et vertus viennent façonner notre caractère. C’est pourquoi il est inconcevable de ne pas se passionner pour cette œuvre de Dieu qu’est la Société de Saint-Vincent-de-Paul.  
Le quatrième motif de cette « folle passion » pour la Société de Saint-Vincent-de-Paul est qu’elle nous permet de pratiquer la belle foi catholique dans tous les domaines de notre vie. En méditant la Parole, en parlant du Christ pendant les visites, en participant à une retraite spirituelle ou en prenant la défense des sacrements, le vincentien se rapproche de plus en plus de l’Église et par conséquent, de Dieu. Et plus nous sommes proches de la miséricorde de Dieu, plus notre foi s’affermit. C’est pourquoi nous aimons le Christ dans le pauvre, car nous savons que, dans le pauvre, nous voyons le Christ.
Enfin, la recherche de la transformation du monde et de la construction d’une société meilleure constitue le cinquième élément de notre enthousiasme. A quoi bon avoir une maison, une voiture, un emploi, la santé et l’éducation si notre prochain manque de tous ces biens et entretient une piètre image de lui-même ? Notre engagement vincentien n’a aucune valeur si nous n’avons pas comme objectif principal de changer les structures néfastes qui font du mal aux fils de Dieu et entrainent conflits, souffrance et aliénation. Atteindre ce but est notre obsession, c’est pourquoi nous nous passionnons pour notre prochain.
Mais notre fascination et notre enthousiasme pour la Société de Saint-Vincent-de-Paul ne servent à rien si nous ne savons pas porter ce don de Dieu aux autres. Nous devons communiquer cet enthousiasme à d’autres personnes et à la communauté, pour qu’eux aussi puissent dire, en voyant les vincentiens : Voyez comme ils sont heureux. Voyez comme il est bon d’être vincentien. C’est par notre exemple de vie et notre attitude que nous pourrons recruter d’autres membres.

Renato Lima de Oliveira
16e Président général de la Société de Saint-Vincent-de-Paul

Partager sur

Newsletter

Retrouvez toute l'actualité du Conseil Général et de la SSVP à travers le monde en vous abonnant à Ozanam Network, la newsletter du CGI, éditée en 4 langues (Français, Anglais, Espagnol, Portugais)

Je m'abonne

Lectures spirituelles

Lectures hebdomadaires, réflexions et témoignages pour approfondir sa spiritualité

Lire

Lire également

Plus de lectures